Accueil / Témoignages écrits / Construire avec ses blocs

Construire avec ses blocs

La recette du bonheur ?

Construire avec ses blocs

On peut croire que le bonheur est un cadeau.
Mais il peut aussi être une décision, un cap, une destination.
Le secret ?
Construire avec ses blocs.
Même si le Destin a été radin au départ.
Le bonheur selon Nina-construire avec ses blocs

Qu’il a mal distribué les cartes…
Même si la Vie vous a joué des tours… De sales tours, comme…

Plus de maman.
Pas de papa.
Plus de deuxième papa.
Plus de maison.
Plus de chat.
Un accident fracassant.
La perte de mon enfant.

Et si tu tombes sept fois,
Si tu tombes sept fois…
Il faut se relever huit.

Lutte vitale.
Survie.
S’accrocher jour après jour.
Pousser, grandir vers le soleil.

Construire son bonheur avec ce qu’on a reçu. Ou ce qu’il reste.
Construire avec ses blocs.
Ses petits blocs.
Bleu, vert, jaune, rouge.
Les empiler.
Construire son château.
Se jurer en son for intérieur qu’on y habitera un jour.
Qu’on y sera heureux.

Le vouloir plus que tout.
Envers et contre vents, marées, tempêtes, ouragans.

Un seul cap : une Terre au loin…
Là-bas,
derrière l’arc-en-ciel,
avec une belle maison, blanche à volets bleus,
de vieux pavés tout autour, un homme, une femme,
des enfants, qui rêvent et qui rient,
des chats, partout,
qui s’étirent au soleil,
un jardin à la campagne,
une cloche qui sonnerait au loin,
des champs tout autour.
De blé. Avec des coquelicots parsemés ça et là.
Et des abeilles, des insectes pour butiner.
Avec le bzzzz de leurs ailes frémissantes…

Bonheur, plénitude.
Du soleil sur les blés. Et le bzzz des insectes.

Détermination.
Toute ma force concentrée vers ce point.
Rien ni personne ne m’en empêchera.
Aller là-bas.
Oui.
« Somewhere Over the Rainbow »…

Et cette certitude :
après toutes ces pertes, ces peurs, ces abandons, cet effroi,
ce désespoir,
d’être nulle et nulle part,
je peux ré-écrire l’histoire.

Ce ne sera pas ça ma vie.
Je change le plan de route.

A six ans, moi, j’avais déjà mon GPS.
Et saisis ma destination.

Et le rêve, un jour, s’est réalisé : la maison, la campagne, les chats,
les enfants, le bonheur, la plénitude…

Source puis rivière, je ne savais pas le temps qu’il m’aurait fallu pour
arriver à la mer, le temps pour un jour me fondre dans l’Océan.
Et devenir cet océan.
Un océan d’ambre.
Mais j’y suis allée.

Le bonheur est partout.
Dessus. Dedans. Dessous.
Le bonheur est l’instant.
Furtif et éternel.
J’y crois. Comme au soleil.

Tout est eau.
Tout est Haut.

Et moi tout en bas, les yeux rivés vers le Ciel.

Ensemble nous avons la puissance de l’océan

nina-nayer

 

Nina Nayer
Ways, Brabant – 
Belgique

 

 

Cliquez sur ce lien pour Rejoindre notre communauté sur notre page Facebook

Témoignages

Les témoignages de nos lecteurs

Les derniers articles par Témoignages (tout voir)

2 Commentés

  1. Bravo Nina, ce texte est envoûtant et inspirant! J’adore cette image.
    Et merci Philippe pour cette surprise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.